3 conseils pour devenir imbattable aux échecs

Magnus Carlsen est un prodige des échecs. À 13 ans, il devient grand maître de sa discipline et 5 ans plus tard, il se hisse à la place de numéro 1. Ses prouesses ont été réalisées grâce à une détermination sans faille. Vous avez envie de faire aussi bien que les grands maîtres de ce jeu passionnant ? Découvrez dans cet article comment acquérir une parfaite maîtrise des règles des échecs et trois astuces simples et efficaces pour progresser et gagner vos parties.

1. Apprendre à jouer sur internet

Le jeu d’échecs est un jeu de société qui oppose deux joueurs qui font mouvoir chacun 16 pièces sur un échiquier. Il fonctionne sur un principe d’opposition où chacun des adversaires développe une stratégie pour mettre « échec et mat » le roi adverse. Vous l’aurez compris, les échecs nécessitent beaucoup de planification afin de prendre l’avantage et une grande ouverture d’esprit pour réagir aux coups de l’adversaire. Mais pour réussir à jouer efficacement, il est évidemment impératif d’en connaître les règles et ensuite de beaucoup pratiquer.

Il existe de nombreuses façons d’apprendre à jouer aux échecs. Cela peut se faire contre des joueurs humains, mais nécessite de s’inscrire à un club ou d’avoir des amis motivés. La méthode la plus efficace est l’apprentissage en ligne. L’apprentissage des échecs sur le web est une excellente façon d’apprendre les règles de base tout en les pratiquant aussi souvent que nécessaire afin de mémoriser les mouvements des pièces.

Les applications d’apprentissage permettent d’intégrer les règles, de se familier avec les mouvements, forces et faiblesses de chaque pièce et d’étudier les techniques non explorées pour savoir quelles sont les stratégies les plus intéressantes selon son style. Si les échecs vous intéressent, sur le site apprendre-les-echecs-24h.com, il est possible d’apprendre à jouer avec des professionnels pour devenir le roi de l’échiquier en un rien de temps.

apprendre échecs

2. Faire régulièrement des exercices

Une pratique constante du jeu d’échecs est importante pour progresser. Même pour les meilleurs joueurs tels que le grand maître de la discipline Garry Kasparov, il est nécessaire de faire de nombreux exercices pour cerner les mouvements des pièces et les conséquences qu’ils pourraient avoir sur l’échiquier.

Retenez qu’aux échecs, il n’y a pas de secret ou d’astuce. Pour devenir imbattable, un entraînement régulier est indispensable. Nul besoin d’avoir un humain en guise d’adversaire. Il existe aujourd’hui de nombreuses applications qui permettent de faire d’excellentes parties.

Par ailleurs, la plupart des joueurs d’échecs débutants font l’effort de mémoriser les ouvertures ou les coups principaux des plus grands maîtres de la discipline. On a tous entendu parler du Gambit de la Dame depuis la sortie de la série The Queen’s Gambit. Bien que cette attitude soit louable, elle n’est pas suffisante. D’une part parce que connaître quelques-uns des coups les plus célèbres ne va pas suffire pour gagner, d’autre part parce que c’est la compréhension qui est importante et non l’apprentissage par cœur.

Il faut nécessairement jouer, le plus souvent possible, pour intégrer la dynamique de ce jeu et faire preuve de flexibilité lors des parties. C’est ce qui va vous permettre de changer et d’améliorer votre manière de réfléchir aux échecs. Vous verrez les menaces, les opportunités, l’intérêt d’un coup ou les pièges dans lesquels votre adversaire essaye de vous entraîner.

3. Définir des stratégies

« Le jeu d’échecs est un jeu de stratégie ». Cette croyance très répandue est véridique, et elle est très explicite sur la nature méticuleuse de cette discipline. Il n’est pas question de sacrifier ses pions pour attaquer le roi adverse s’il n’y a pas de stratégie derrière. Aucun joueur désirant gagner ne va jouer uniquement à l’instinct. C’est cette science du détail et du calcul qui vaut à cette discipline une reconnaissance publique parmi les sports cérébraux.

Avant d’engager une partie, il faut définir une stratégie. Il est donc nécessaire de s’entraîner et d’agrandir son arsenal de stratégies pendant l’entraînement afin d’avoir plusieurs cordes à son arc lorsque l’on joue une véritable partie. Comment sauver une partie grâce à un pat, quand choisir de faire une sous-promotion (transformer un pion en autre chose que la Dame), pourquoi choisir de roquer et quand le faire, tout cela nécessite en amont de connaître des stratégies qui définiront chacun de vos coups.

Pour cela, je vous conseille de regarder les plus célèbres parties d’échecs afin de vous familiariser avec les stratégies et les tactiques des plus grands maîtres.