3 secrets de fabrication de produits CBD

Depuis quelques années, le cannabidiol (CBD) est largement utilisé sur le continent européen, et plus particulièrement en France et en Suisse. Il s’agit d’une molécule non psychoactive, très appréciée par les consommateurs. Issue de la plante de chanvre, elle intervient dans la préparation de nombreux produits, dans les domaines comme la cosmétique, l’alimentation, la santé, etc. Si vous souhaitez comprendre comment sont obtenus ces produits, nous vous présentons ici les différents processus de fabrication.

Le processus de fabrication des cosmétiques au CBD

Sur le marché, on retrouve désormais plusieurs produits cosmétiques à base de CBD. Il s’agit notamment des crèmes, des lotions, des huiles, des shampoings, etc. Ils promettent de nombreux avantages pour les cheveux, la peau et les autres parties du corps. Les utilisateurs emploient notamment ces produits pour réduire les points noirs, réguler l’excès de sébum et apaiser les inflammations.

Si la méthode de fabrication de ces produits vous intéresse, sachez qu’elle varie selon la nature du produit à réaliser. Le mode de culture des plantes de chanvre est aussi à prendre en compte dans le processus. En effet, pour obtenir des produits cosmétiques de bonne qualité et contenant tous les actifs indispensables, les plantes doivent être cultivées dans les conditions requises.

En ce qui concerne la fabrication des produits cosmétiques, les ingrédients utilisés sont :

  • les têtes de cannabis secs,
  • de la cire d’abeille,
  • de l’huile végétale (coco, argan, olive, etc.),
  • de l’eau,
  • de l’huile essentielle.

Pour réaliser la crème, plusieurs étapes doivent être suivies. La première est l’extraction et la décarboxylation des cannabinoïdes et des terpènes. Elle consiste à transformer le THCa en THC. Il faudra à cet effet enfourner les fleurs de cannabis et les laisser chauffer pendant 20 minutes, puis les mélanger à l’huile végétale à feu doux dans un récipient adapté. Le mélange est ensuite laissé au repos quelques heures, afin d’obtenir l’huile de cannabis.

À cette huile seront ajoutées quelques gouttes d’huile essentielle ainsi que la cire d’abeille. La solution sera remuée au fur et à mesure. La crème est prête lorsque le mélange devient homogène. Elle peut être introduite dans de petits pots de contenances souhaitées.

Par ailleurs, il faut préciser que le choix de l’huile se fait en fonction des propriétés à attribuer à la crème. Pour avoir une crème hydratante par exemple, l’huile de coco sera plus adaptée. Elle a des propriétés antioxydantes et lutte efficacement contre le vieillissement de la peau.

crème de CBD

Exemple d’une crème à base de CBD vendue dans un magasin de CBD à Genève, parfaite pour l’hydratation de la peau.

Les secrets de fabrication de l’huile de CBD

L’huile de CBD est un produit très apprécié de ses consommateurs. Pour la fabriquer, différentes méthodes peuvent être employées. Il s’agit de : l’extraction par solvants liquides, l’extraction par CO2 et l’extraction à l’huile végétale. Elles présentent, chacune, des avantages et des limites.

L’extraction par solvants liquides

Cette méthode implique l’utilisation de solutions d’éthanol, de butane, de propane ou d’alcool. Elle est peu coûteuse et rapide à réaliser. Souvent utilisée par les petits producteurs, elle leur permet d’obtenir une grande quantité d’huile de CBD à moindre coût.

Pour la réaliser, les cires végétales de la plante de cannabis ainsi que les fleurs sont trempées dans le solvant, pour extraire les nutriments qu’elles renferment. Il s’agit principalement des cannabinoïdes (CBG, THC, CBN, CBA) et des terpènes. Ces éléments sont récupérés par évaporation et se présentent sous forme d’huile concentrée.

Il faut noter que ce processus d’extraction est assez dangereux en raison du contenu hautement inflammable des solvants utilisés. Il présente un risque important d’explosion. De plus, il peut arriver que les résidus du solvant utilisé ne s’évaporent pas complètement du produit final. Cela peut dégrader la qualité de l’huile de CBD.

L’extraction par CO2

Aussi appelée extraction par fluide supercritique (SEF), l’extraction par CO2 est une méthode basée sur l’usage du dioxyde de carbone (CO2). Elle est la méthode la plus avancée et la plus employée par les industries et nécessite à cet effet des matériels de haute technologie. Pour commencer l’extraction, le CO2 est exposé à basse température et à une pression élevée pour le rendre liquide. C’est sous cette forme qu’il est utilisé durant le processus. Les plants de cannabis sont ensuite immergés dans ce liquide. Cela va provoquer une libération des composés actifs du chanvre que sont les cannabinoïdes.

Par ailleurs, il faut noter que le CO2 est un gaz pur, non volatile et non polluant. Il est adapté à l’extraction des matières végétales et ne nécessite ni produit additif ni produit chimique. L’utilisation de ce procédé permet de conserver les propriétés bénéfiques du CBD et d’obtenir une huile sans résidus.

L’extraction à l’huile végétale

Pour extraire le CBD, il est également possible d’utiliser des huiles alimentaires telles que l’huile de sésame ou l’huile d’olive. Ce procédé d’extraction est le plus ancien. Son principal avantage est l’apport des propriétés organoleptiques des huiles employées. De plus, il permet d’obtenir un résultat final exempt de résidu.

Pour commencer le processus, les matières végétales sont chauffées pendant un certain temps pour activer les substances chimiques qu’elles contiennent. C’est la décarboxylation. Ensuite, l’huile végétale et la matière (plants de CBD) sont mélangées puis chauffées à nouveau. C’est à cette étape que les cannabinoïdes sont extraits.

Il faut souligner que l’huile utilisée ne s’évapore pas et que le produit obtenu n’est pas très concentré. Toutefois, en ajustant les doses, on peut obtenir une meilleure texture. Par ailleurs, l’huile de CBD issue de cette méthode est hautement périssable. Elle doit de ce fait être conservée de préférence dans un endroit frais et sombre.

Pour obtenir une huile de cannabidiol de bonne qualité, il est essentiel d’utiliser une plante de chanvre cultivée dans de bonnes conditions. C’est-à-dire, sur un sol fertile, qui bénéficie de chaleur et de soleil.

Comment sont faites les tisanes à base de CBD ?

Les tisanes de chanvre sont les résultats de la récolte de feuilles et de fleurs de chanvres, issues de plantes à forte teneur en cannabidiol. Elles sont dépourvues de THC et ne provoquent de ce fait aucun effet psychotrope.

Une fois récoltées, les fleurs et les feuilles sont séchées et affinées pour éliminer les risques de moisissures dues à l’humidité. Le séchage est une étape indispensable qui se fait à l’abri de la lumière. Il permet d’optimiser la qualité ainsi que la durabilité du produit final. Pour le faire, des techniques particulières sont employées afin de conserver les composants actifs contenus dans la matière.

La technique la plus répandue et la plus employée consiste à tenir les branches avec les feuilles, tête tournée vers le bas et suspendues à l’aide de ficelles. Il est également possible d’utiliser une grille de séchage. En ce qui concerne l’affinage, il s’agit de l’étape ultime du processus. Elle consiste à enfermer les feuilles séchées dans des bocaux hermétiques qui seront ouverts chaque jour pendant une période donnée. Elle permet d’éliminer tout le reste de l’humidité.

Par ailleurs, il faut noter que les tisanes de CBD peuvent être mélangées à d’autres feuilles pour leur donner un goût plus agréable. En effet, les tisanes de CBD à base de feuilles et de fleurs de chanvre pures ne sont pas appréciées par tous les consommateurs, car elles ont un goût très prononcé. Ainsi, plusieurs tisanes de CBD sont combinées avec des plantes comme la camomille, la menthe, la verveine et même des fruits et légumes telles que la pomme, la pêche, la courge, etc.

En France, la vente et la consommation des produits issus du CBD sont autorisées à condition que ces derniers présentent une teneur en THC inférieure 0,3 %. Ce dernier étant la molécule responsable des effets psychoactifs du chanvre, sa présence dans les produits est interdite.