5 conseils pour adopter un nouveau chien

Le changement d’environnement et l’intégration d’un nouveau foyer d’accueil sont des événements stressants pour un chien ou un chiot. Ainsi, en tant que maître ou futur adoptant, vous devez prendre certaines précautions pour aider l’animal à trouver ses repères et s’intégrer parfaitement dans votre domicile. Il est au préalable nécessaire d’aménager les lieux et de définir un budget couvrant les besoins de votre animal de compagnie. Découvrez nos 5 conseils pour adopter un nouveau chien.

Consultez un site de petites annonces de chiots et de chiens

La meilleure solution pour trouver un chien à adopter consiste à consulter un site mettant en relation des éleveurs et les futurs adoptants. Vous y trouverez de nombreuses annonces d’animaux de compagnie à vendre, classés en fonction de la race, du lieu d’élevage et de l’âge. Il est toutefois conseillé de privilégier un chiot afin de mieux suivre sa croissance et son éducation.

Les avantages de l’adoption d’un chiot

Le processus d’adoption d’un chiot est moins délicat que celui d’un chien adulte, car ce dernier a probablement développé de mauvaises habitudes ou des comportements hostiles. En tant que nouveau maître de l’animal âgé, vous aurez du mal à le rééduquer ou à établir avec lui une relation de confiance. Avec un jeune canidé en revanche, vous aurez le temps de lui apprendre les bonnes manières (ne pas mordre, être propre, obéir aux ordres, etc.). Tous les membres de votre famille peuvent être impliqués dans l’éducation de l’animal, ce qui accélère sa socialisation tout en lui permettant de se sentir en sécurité.

Pourquoi s’adresser à un éleveur canin ?

Reconnus par la loi et détenant un certificat de capacité, les éleveurs canins sont les seuls professionnels habilités à vous orienter dans votre démarche. Ainsi, si vous cherchez des petites annonces de chiots ou de chiens les éleveurs canins publient généralement des offres de vente sur des plateformes spécialisées. Vous pourrez y affiner vos critères de recherche et consulter les races, les pedigrees, les dates de naissance et le prix des chiens disponibles. Ces professionnels commercialisent la majorité des espèces canines, qu’il s’agisse du berger allemand, du Shiba, du Rottweiler, du Spitz Allemand (Nain) ou du Dogue de Bordeaux. Vous pouvez également acheter les races de chiots suivantes :

  • Cavalier King Charles,
  • Samoyède Berger Blanc Suisse,
  • Berger Australien d’Amérique,
  • Berger de Beauce,
  • Bulldog Continental,
  • Akita Américain.

Avant de finaliser le processus d’adoption, réclamez au professionnel les documents officiels exigés par la loi. Il s’agit notamment de l’attestation de cession, du certificat vétérinaire, du carnet de vaccination à jour et de la carte d’identification de l’animal. Demandez également un document d’information précisant le caractère, les besoins alimentaires et le mode d’éducation du chien adopté.

adoption chiot sur site de petites annonces de chiots

Les critères à considérer pour bien choisir la race de son chiot

Quel que soit le chien que vous souhaitez adopter, assurez-vous qu’il est répertorié dans le Livre des Origines Français (LOF). Seuls les animaux figurant dans ce registre peuvent en effet être considérés comme « de race ». Cette classification garantit à l’adoptant que le chiot une fois devenu adulte respectera les standards de son espèce (morphologie, taille et autres traits de caractère). De plus, une race de chien mentionnée dans le LOF est généralement moins exposée aux risques de maladies héréditaires.

La morphologie et le prix d’achat sont par ailleurs des critères que vous pouvez considérer lors du choix de votre animal de compagnie. Selon vos préférences, vous pouvez acheter un molosse ou une espèce de petite taille. L’acquisition d’un chien ou d’un chiot peut s’avérer onéreuse en fonction de la rareté de sa race.

Aménagez votre domicile pour accueillir votre chiot

Avant d’accueillir votre nouvel animal de compagnie, prenez le soin d’aménager votre logement en y installant tous les équipements nécessaires à son épanouissement. Prévoyez donc un espace aéré où seront placés une gamelle, un couchage et un tapis d’entraînement. Les bols de nourriture du chien ou du chiot doivent cependant être éloignés de ses jouets afin d’éviter les salissures fréquentes. Repérez également un endroit facile d’accès et en retrait où le chien fera ses besoins, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du domicile.

Dans le cas où l’animal adopté doit cohabiter avec un ou plusieurs chiens, installez dans des lieux distincts les objets préférés de chaque congénère (gamelles, articles de mastication, etc.). Ce geste permet de prévenir les conflits qui naissent durant les premiers jours de cohabitation entre les chiens adoptés. Une fois votre logement aménagé, vous pouvez organiser une première visite avec votre nouveau compagnon afin de lui permettre de découvrir les lieux et de s’acclimater progressivement.

Achetez les bons accessoires pour chiots

Dans le cadre de l’adoption d’un chien, il est indispensable d’acheter des accessoires garantissant à la fois son éveil, sa santé et sa sécurité. Procurez-vous ainsi des articles de toilettage et d’hygiène tels qu’une tondeuse, un shampoing, une brosse, un peigne et un démêloir. Prévoyez également des lingettes désinfectantes pour les oreilles, une lotion oculaire ainsi que des ciseaux ou une lime destinée à raccourcir les griffes de l’animal.

Pour optimiser le confort de ce dernier durant ses moments de repos, achetez un panier, un coussin, un matelas, un tapis et une couverture. Sachant que le chien peut fuguer lors de vos absences, prévoyez une niche ayant une taille adéquate dans laquelle il s’installera sans se sentir à l’étroit. En plus de l’achat d’une niche (en plastique ou en bois), un enclos ou une barrière peut également contribuer au bien-être et à la sécurité de votre canidé en extérieur. Pour prévenir les hurlements de votre chiot, pensez aux colliers anti-aboiements ou de dressage. Un harnais, une laisse et des sacs à déjections vous seront également utiles lors de vos promenades.

Faites preuve d’engagement en tant que maître

L’adoption d’un nouveau chien nécessite une réelle implication du maître. Vous devez en effet consacrer du temps pour stimuler quotidiennement l’animal, que ce soit sur le plan physique et mental. Consacrez donc un programme journalier ou hebdomadaire pour des activités comme la promenade, la course à pied, la nage, etc. Définissez également des jeux interactifs (recherche d’objets, balle, peluche, etc.) que vous pourrez réaliser ensemble afin de consolider votre complicité.

De plus, en tant que maître, vous devez offrir de l’affection à votre animal tout en lui apprenant à obéir à vos ordres. Vous pouvez ainsi suivre des cours de dressage qui vous permettront d’en savoir plus sur le comportement de votre chiot, les soins à lui prodiguer et les techniques d’obéissance à lui soumettre. Généralement proposée par un comportementaliste canin, cette formation en éducation canine peut inclure la gestion des conflits entre deux races d’animaux qui cohabitent.

adoption chien

Prévoyez un budget pour couvrir les besoins de votre chiot

Vous ne pouvez pas adopter un chiot ou un chien sans disposer des ressources financières nécessaires à sa prise en charge. Définissez en amont un budget pour assurer les frais de santé de l’animal et les visites obligatoires chez le vétérinaire (vaccins, enregistrement annuel, stérilisation, puce électronique, tatouage, etc.). Prévoyez également de souscrire une assurance maladie afin de couvrir les dépenses imprévues.

Par ailleurs, budgétisez les frais liés au toilettage, aux cours de dressage, aux commodités et aux jouets de votre chiot. Les coûts d’alimentation sont également à prévoir, car ils peuvent s’avérer importants en fonction du pedigree et de la taille de l’animal. En moyenne, la charge financière annuelle à épargner pour la prise en charge de votre compagnon doit dépasser 2000 euros. Notez également que le prix d’achat de certaines races de chien ou de chiot est considérablement élevé (jusqu’à 5000 euros). C’est notamment le cas de l’esquimau canadien, du petit chien lion, du massif du Tibet et du bulldog anglais. Si vous n’êtes pas en mesure d’assumer les dépenses liées à l’adoption d’un animal de compagnie, renoncez à ce projet.