Comment est réalisé l’étiquetage d’un produit cosmétique ?

Bien qu’ils pullulent sur le marché, la fabrication et la commercialisation des produits cosmétiques nécessitent le respect d’un certain nombre de règles. Et cela commence par l’étiquetage. Jouant un rôle crucial dans la vente des produits, la conception de l’étiquette revêt une importance capitale dans le processus de fabrication. Outre le fait qu’elle doive capter l’attention des acheteurs, elle doit aussi être une source d’information. Aussi banale qu’elle puisse paraitre, elle doit en effet contenir obligatoirement un certain nombre d’éléments.

Tenez compte des mentions obligatoires à apposer sur l’étiquette du produit cosmétique

La première règle pour réaliser l’étiquetage de vos produits cosmétiques est de tenir compte des mentions obligatoires. En effet, la loi exige que certaines informations soient inscrites sur ce type d’article. En plus d’être imprimées avec des caractères indélébiles, ces informations doivent être visibles et faciles à lire : avant de vous lancer dans la commercialisation de ce genre de produits, renseignez-vous sur les mentions obligatoires sur un produit cosmétique puisqu’elles varient d’un pays à un autre. Quoi qu’il en soit, après l’achat, le client doit pouvoir retrouver sur l’étiquette de votre produit la liste des ingrédients dont la présence revêt une importance primordiale.

Il est essentiel qu’ils soient inscrits en fonction de leur importance pondérale lors de leur intégration, précédés chacun du mot « ingrédient ». De manière simple, vous devez commencer par la liste les ingrédients que vous avez utilisés dans la fabrication de votre produit, en partant du plus important (quantitativement) au moins important.

La liste peut être uniquement mentionnée sur l’emballage. Cependant, la présence d’une notice, d’une bande, d’une carte ou d’une étiquette comportant la liste des ingrédients est nécessaire lorsque la liste est trop longue pour être inscrite dans son entier sur l’emballage. Celle-ci peut être attachée ou jointe au produit, l’essentiel est que le client retrouve sur l’emballage un symbole ou une indication abrégée qui le renvoie à la notice.

étiqueter produit cosmétique

En dehors de ces informations, d’autres mentions suivantes doivent nécessairement figurer sur votre étiquette. Il s’agit entre autres :

  • de la dénomination et l’adresse d’un contact dans l’Union européenne,
  • du nom du pays de fabrication,
  • des précautions à prendre pour l’utilisation sécurisée du produit,
  • de la DDM (date de durabilité minimale) pour les produits dont la PAO (période après ouverture) est en dessous de 30 mois,
  • du contenu du flacon au moment du conditionnement, il doit être indiqué en volume ou en masse,
  • de la référence ou du numéro de lot de conception permettant la reconnaissance de la fabrication.

Selon le pays de destination du produit cosmétique, vous pourrez être tenu d’inscrire des indications obligatoires complémentaires sur votre étiquette. Pour vendre par exemple vos articles dans l’Union européenne, vous devez respecter les exigences de l’article 19 du RCE (règlement cosmétique européen) qui établit les normes pour une étiquette cosmétique conforme.

Par ailleurs, les entreprises qui se trouvent à l’extérieur de l’Union européenne doivent obligatoirement nommer une personne responsable en Europe. L’adresse de celle-ci doit être mentionnée sur l’étiquette avant que le produit ne soit mis sur le marché. Cela permet aux consommateurs de savoir qui contacter en cas d’effets secondaires ou de problèmes liés au produit.

Ne négligez pas les labels et les certifications

De manière générale, c’est le logo de votre entreprise qui doit figurer sur votre étiquette. Cependant, vous devez tenir compte des certifications et labels dont vos disposez pour la commercialisation de vos produits. Il s’agit d’informations capitales qui doivent forcément être inscrites sur l’étiquette. Leur présence vous permet de garantir à votre clientèle que vos produits respectent toutes les règles. Cela rassure les clients, notamment quand il s’agit de produits de soin pour la peau du visage, particulièrement vulnérable.

De plus, c’est la preuve que vos articles sont très sûrs, de qualité et efficaces. Il est aussi important de savoir que la présence des labels et certification vous donnent la possibilité de vous positionner sans difficulté sur le marché des produits cosmétiques de qualité supérieure avec une très grande traçabilité.

Si vous n’en avez pas encore, prenez le temps de vous renseigner sur les différentes certifications et labels présents sur le marché des produits cosmétiques afin de choisir celui qui vous correspond le mieux. Il faudra alors que vos produits soient conformes au cahier des charges correspondant.

produits cosmétiques à étiqueter

Optimisez le branding pour l’étiquetage de vos produits cosmétiques

Le design graphique de votre étiquette est non seulement l’enveloppe de votre produit, mais également l’identité visuelle de votre entreprise et marque. C’est la première chose sur laquelle votre clientèle s’attardera avant de penser à tester le produit. Il est donc indispensable qu’un travail soigné soit réalisé sur ce dernier afin qu’il puisse atteindre la cible que vous souhaitez toucher.

Pour ce faire, vous devez prendre le temps de sélectionner les styles, les polices et les couleurs que vous désirez avoir sur l’étiquette. Généralement, pour le choix des couleurs, il est recommandé de se différencier de la concurrence tout en restant fidèles à ses visions, objectifs, etc. De ce fait, vous devez trouver une couleur qui pourra non seulement être associée instantanément à votre entreprise, mais qui suscitera l’intérêt du client.

Vous êtes toutefois libre d’opter pour un style très stylisé ou minimaliste. Assurez-vous simplement de choisir un caractère unique pour la police afin qu’elle puisse représenter avec justesse votre entreprise. Elle doit également être facilement identifiable.

Selon les professionnels, une bonne étiquette est la représentation même de l’art du design puisqu’elle est à la fois pratique et esthétique. En tenant compte de ce postulat, vous devez proposer une étiquette capable de capter l’attention des potentiels clients dès qu’ils voient votre produit.

Quant aux caractères, il est recommandé comme mentionné précédemment qu’ils soient visibles, lisibles, mais surtout indélébiles. Pour respecter cette recommandation, vous devez minutieusement choisir la matière de votre étiquette. Privilégiez une matière imperméable à l’eau et à l’huile afin d’optimiser le renforcement de l’impression.

Il est en effet nécessaire de ne pas faire dans l’à-peu-près à ce niveau. Toutes les matières dont la résistance aux liquides est moyenne sont à éviter. Cela vous évitera d’avoir une étiquette qui s’effrite ou se décolle dès qu’elle entre en contact avec de l’eau ou de l’huile.