Comment éviter d’arriver dans l’obésité ?

La prévalence de l’obésité augmente de façon vertigineuse dans le monde. En Europe, environ 20 % de la population souffre d’obésité alors qu’un Français sur six est concerné. Ce mal touche toutes les tranches d’âge : adulte, jeune et enfant. Certaines astuces permettent cependant d’éviter d’en arriver à l’obésité.

Calculez votre IMC pour connaître votre état de santé

La meilleure manière d’éviter de tomber dans l’obésité est de surveiller régulièrement sa masse corporelle. En cela, vous devez vérifier votre IMC ou indice de masse corporelle. Qu’est-ce que c’est ? Comment interpréter les résultats du test ?

Qu’est-ce que l’IMC et comment le calculer ?

C’est un indicateur privilégié utilisé par l’OMS depuis 1997 pour évaluer votre corpulence. Concrètement, il permet de savoir si le poids est adapté à la taille. Vous pouvez ainsi détecter un danger ou un éventuel risque d’obésité. L’IMC est obtenu grâce à une formule mathématique qui correspond au rapport du poids en kg sur la taille au carré. Vous pouvez ainsi utiliser cette formule de calcul de votre IMC pour vérifier l’état de votre masse corporelle.

L’utilisation de l’IMC pour prévenir l’obésité est valable pour les hommes et les femmes de 18 à 65 ans. Les seniors, les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants de moins de 18 ans et les sportifs ne sont pas concernés. En effet, l’application de cet indicateur ne donne pas des résultats fiables pour cette catégorie de personnes. Il est par ailleurs inutile de mesurer toutes les semaines votre IMC. Vous pouvez le faire une fois par trimestre ou par an.

Comment interpréter votre indice de masse corporelle ?

L’indice de masse corporelle varie d’une personne à une autre et permet de détecter de potentiels risques d’obésité. Calculé seul ou chez un médecin, il peut présenter différents seuils d’alertes :

  • personne maigre pour un IMC en dessous de 18,4 kg/m²,
  • personne à corpulence normale pour un IMC compris entre 18,5 et 24,9 kg/m²,
  • personne en surpoids pour un IMC compris entre 25 et 29,9 kg/m²,
  • personne en obésité modérée si l’IMC est compris entre 30 et 34,9 kg/m²,
  • personne en obésité sévère pour un IMC compris entre 35 et 39,9 kg/m²,
  • personne en obésité morbide si l’IMC est supérieur à 40 kg/m².

Les personnes ayant un IMC élevé présentent des risques de surcharge pondérale et d’obésité. Cela vous permet alors d’être alerté à temps et de prendre les dispositions nécessaires. Soulignons qu’il n’existe pas une valeur idéale pour l’IMC. Il est donc inutile de se comparer à d’autres personnes, même si vous avez une morphologie similaire. En raison du métabolisme de base, deux personnes de même taille, ayant un comportement alimentaire similaire et pratiquant une activité physique peuvent avoir différents IMC.

formule de calcul IMC

Quels sont les différents stades d’obésité ?

Traduisant un déséquilibre entre les calories consommées et celles dépensées, la survenue de l’obésité est complétée par différents facteurs. On compte notamment la sédentarité, un arrêt brusque de la consommation de tabac ou de stupéfiants, l’hérédité, un déséquilibre hormonal ou une mauvaise alimentation.

Selon le niveau d’implication de ces différents facteurs, l’obésité va évoluer à différents stades. En fonction de la valeur de l’IMC, elle évolue de modérée à massive. On parle d’obésité modérée lorsque l’indice de masse corporelle est compris entre 30 et 35 kg/m². Elle est sévère quand l’IMC est dans l’intervalle de 35 à 40 kg/m². Entre 40 et 50 kg/m², il s’agit par contre d’une obésité morbide et massive au-delà de 50kg/m².

Faut-il s’inquiéter d’être en surpoids ?

Le surpoids est essentiellement défini par l’indice de masse corporelle qui doit être compris entre 25 et 30 kg/m². À cet indicateur s’ajoute la mesure du tour de la taille. Pourquoi s’en inquiéter ? Que faire pour retrouver l’équilibre ?

Pourquoi s’inquiéter d’une surcharge pondérale ?

Bien que la surcharge pondérale ne suffit pas pour diagnostiquer l’obésité, c’est cependant une alerte pour éviter d’y arriver. C’est pourquoi il est recommandé de prendre très tôt les dispositions utiles afin de vite retrouver un poids normal.

Les personnes ayant un surpoids vivent pourtant dans un déni qui les empêche de surmonter cette surcharge. En France par exemple, environ 40 % des personnes en surcharge pondérale n’envisagent pas de consulter un professionnel à cet effet. Le surpoids concerne 41 % des hommes pour 24,4 % de femmes.

Comment remédier à un surpoids ?

Lorsque l’enjeu n’est pas vite cerné par le patient en surpoids, la surcharge évolue et une chirurgie de l’obésité est parfois nécessaire pour retrouver un poids normal. La lutte contre le surpoids passe fondamentalement par le changement de comportement pour des habitudes plus saines. Cela permet de retrouver un équilibre entre les calories consommées et celles dépensées.

Pour corriger durablement une surcharge pondérale, il est donc important que la personne en surpoids soit suffisamment motivée. Les motivations varient cependant selon qu’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Chez les femmes c’est souvent la perte d’estime de soi. Chez les hommes, il y a la longévité et les difficultés dans la pratique d’un sport lié au surpoids qui motivent les hommes. La peur d’avoir des problèmes de santé liés à la surcharge pondérale les motive aussi à combattre le surpoids.