Douche italienne : Tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans son installation

La douche à l’italienne est en tête de liste des souhaits en matière de salle de bains moderne. Avant de la perdre au profit de la douche à l’italienne au profit d’une cabine de douche plus traditionnelle mais spacieuse, prenons le temps de passer en revue ses inconvénients et l’ampleur des travaux nécessaires. Il se peut que la simple installation d’un receveur de douche de bonne qualité suffise ! Pour plus d’informations, lisez cet article.

Caractéristiques importantes

– Glissement

– Nettoyage

– Pomme de douche

– Drainage

– Dégâts des eaux

S’il faut changer la canalisation, il faut tout démonter !

Les douches à l’italienne n’ont pas que des avantages. Si elle séduit par ses dimensions généreuses et l’absence de bac à douche (dans la plupart des cas), ces douches plus grandes que nature ont aussi leurs défauts. Considéré comme plus élégant et entièrement personnalisable (dimensions, avec ou sans paroi vitrée, avec ou sans porte, etc.), ce type de douche n’a pas été conçu pour les travaux d’entretien de routine ou le remplacement du système d’évacuation. Lorsque la baignoire est munie d’une trappe pour accéder au drain et aux tuyaux, la douche de plain-pied se trouve au niveau du sol sans aucun moyen d’y accéder.

Quelle est la solution ? Installer et intégrer un receveur de douche extra plat. Sachez simplement que vous aurez un travail important à faire si jamais il y a une fuite, mais ce sera beaucoup moins que pour une vraie douche à l’italienne, qui est dépourvue de tout récepteur ou travail de maçonnerie. Si votre objectif premier n’est pas d’obtenir une douche à fleur d’eau et bien ajustée, vous pouvez toujours opter pour un receveur de douche surélevé et complémentaire.

Attention aux risques de glissade avec une douche à l’italienne !

En sortant de la douche humide pour aller sur le tapis de bain, un seul petit faux pas peut entraîner une chute potentiellement dangereuse.

Comment limiter le danger potentiel de glissade dans votre douche à l’italienne ? Trois options s’offrent à vous :

  1. Prévoyez des carreaux antidérapants ou des carreaux avec des galets de forme irrégulière.
  2. Installer des bandes antidérapantes à l’entrée et à la sortie de la douche, très efficaces mais moins esthétiques.
  3. Investir dans un tapis antidérapant à poser sur le sol de la douche. Cette option est peu coûteuse et une grande variété de tapis antidérapants abordables devrait vous permettre de rester fidèle à votre thème décoratif. Conseil important cependant : sortez le tapis après chaque utilisation pour qu’il sèche, sinon vous risquez d’attraper des moisissures !

Le nettoyage de la douche peut vous donner le vertige

Les douches de style italien ont généralement au moins deux murs, qui sont pour la plupart recouverts de carreaux. Plus les dalles sont grandes, moins il faut de joints. D’autre part, la tendance actuelle des salles de bains zen a fait exploser la demande de carreaux composés de petits galets incrustés, de mosaïques, ou du carreau 4 en 1, qui nécessitent beaucoup plus de joints.

Pour être sûr de conserver votre salle de bains dans un état impeccable au fil des ans, l’entretien de routine doit être poursuivi sans relâche.

Il en va de même pour le mur de la douche. La douche à l’italienne a l’avantage de pouvoir s’adapter à n’importe quelle pièce et de répondre à tous vos besoins. Vous avez besoin d’une douche spacieuse avec un mur en simple vitrage de 1,20 cm de large et de 2 m de haut ? Pas de problème. C’est à vous de faire attention à l’utilisation d’un anticalcaire et à l’entretien quotidien du verre (raclette et chiffon).

Pour vous efforcer de laisser une empreinte écologique raisonnable, optez pour des produits d’entretien biologiques et prenez l’habitude de faire sécher la douche après chaque utilisation.

Ne négligez pas la pomme de douche !

Quand on pense aux douches à l’italienne, on pense tout de suite à une grande pomme de douche fixe. Cette option présente quelques inconvénients. Tout d’abord, l’eau mouillera toujours vos cheveux. Ensuite, il y a un risque de brûlures si l’on ne teste pas l’eau au préalable, sans compter que le sol ne peut pas être complètement rincé avec cette pomme de douche.

Certains des modèles disponibles n’ont pas été conçus pour des personnes de petite taille ou pour une utilisation à plusieurs dans une maison, où il arrive souvent que certaines personnes soient grandes et d’autres plus petites ! Le système de réglage peut aussi parfois être gênant, car il faut soulever la barre jusqu’au plafond pour la fixer.

Douche à l’italienne : risque de dégâts des eaux

Toute douche à l’italienne installée sur un sol parfaitement plat, n’utilisant qu’un mur dans une partie de la salle de bains, l’eau peut stagner et s’échapper rapidement de la zone de douche.

Comment y remédier ? Nettoyez régulièrement la crépine et/ou le drain en éliminant les résidus de cheveux et de savon, et vérifiez le bon écoulement de l’eau pour éviter de transformer la salle de bains en pataugeoire. Bien entendu, les joints du mur doivent être étanches à 100 %.

De plus, si votre drain a une fuite, vos voisins du bas peuvent être les premiers à le remarquer !

Malgré ses qualités esthétiques, la douche à l’italienne présente aussi quelques inconvénients, car en fin de compte, une salle de bains n’est pas seulement une question de style.