Hamburgers faits maison

Ma quête pour perfectionner le burger fait maison s’est terminée il y a plusieurs semaines, et je vous dévoile mes découvertes pour vous éviter les mêmes ennuis.

Il existe différents goûts et des styles infinis de burgers. Ce que nous recherchons ici, c’est une recette pour un burger traditionnel dans toute sa gloire simple.

 

1. Commencez par la bonne viande

Si vous voulez un bon burger, vous devez utiliser de la bonne viande saine. Je n’utilise jamais rien d’autre que du bœuf élevé en pâturage (nourri à l’herbe).

Voici une grande partie du secret des bons hamburgers : ajoutez du porc ! (Également élevé au pâturage et aussi local que possible.) 4 parts de hamburger pour une part de saucisse à déjeuner de porc haché fonctionnent très bien.

 

2. Gardez les épices simples

À travers beaucoup d’expérimentation, j’ai trouvé que trop de saveur enlève la saveur de la viande. N’hésitez pas à expérimenter avec vos épices, mais n’oubliez jamais que pour de bons hamburgers, le simple peut être le meilleur.

Un peu de sel, de poivre et de worcestershire est tout ce dont vous avez besoin.

Poivre frais concassé uniquement s’il vous plaît. Difficile à mesurer, alors faites-le au goût.

 

3. Utilisez une poêle en fonte

Désolé les maîtres du gril, rien ne fait un burger juteux comme la fonte. Ne vous méprenez pas, j’adore la saveur qu’un gril peut conférer, mais si vous cherchez le burger le plus juteux, utilisez de la fonte. 

Chauffez la poêle avant d’y déposer le burger. Cela permettra de saisir l’extérieur de la viande et d’emprisonner les jus.

 

4. Retournez une fois et n’appuyez jamais

Une fois que le premier côté a été saisi et cuit pendant 5 bonnes minutes à feu moyen à moyen-élevé, retournez, en saisissant l’autre côté, et laissez tranquille.

Ne jamais, jamais, jamais, jamais, jamais, jamais, appuyer sur le burger avec le dos de la spatule. Cela ne fait rien d’autre que de presser le précieux jus et la saveur.

 

5. Garnitures

Si vous devez le savoir, j’aime le fromage cheddar, la laitue iceberg, les tranches de cornichons maison, une tranche d’oignon rouge cru, avec juste un soupçon de moutarde et encore moins de ketchup, sur un petit pain/rouleau de charcuterie frais.

J’aime toujours accompagner mes hamburgers d’un plat d’accompagnement de pommes de terre et d’un plat d’accompagnement de légumes.