Les tendances et enjeux de la cosmétique

 

La pandémie a créé de nouvelles tendances de la cosmétique. Un grand changement a été constaté dans ce secteur d’activité suite à cette épidémie. Nous allons découvrir dans cet article, les impacts de la covid-19 pour les entreprises du secteur de la cosmétique.

 

Les conséquences internationales et immédiates de la Covid-19 sur la cosmétique 

 

La propagation rapide de la pandémie a provoqué des répercussions soudaines pour nos générations. Cela a aussi impacté tous les secteurs d’activités. La cosmétique a également été concernée par la crise sanitaire. Plusieurs changements ont été remarqués dans ce secteur.

 

De nouveaux rituels d’hygiène

Le lavage des mains est devenu un rituel après la pandémie. Ces nouvelles mesures d’hygiène sont plus appliquées chez les femmes, dont 65 % se lavent les mains 5 fois par jour. L’utilisation des produits désinfectants comme les lingettes, les gels hydroalcooliques ou les sprays sont aujourd’hui devenus indispensables au quotidien.

 

Le maquillage battu en brèche par le confinement et le télétravail

Le télétravail et le confinement ont fait diminuer le nombre de femmes qui se maquillent au quotidien. Suite au port de masque, plusieurs femmes se maquillent de moins en moins. Plus de deux tiers des Françaises ont arrêté le port du rouge à lèvres. En revanche, on a constaté une grande augmentation sur l’achat de mascara.

 

Le bien-être et les soins au cœur de la cosmétique

La diminution du maquillage ne veut pas dire que le secteur de la cosmétique n’avance pas. Au contraire, les périodes de confinement ont développé l’utilisation des masques de beauté, des sérums, des lotions et des crèmes. La période difficile a incité les consommateurs à prendre soin de leur corps pour leur bien-être. De plus, l’utilisation des produits désinfectants au quotidien abîme la peau, ce qui a fait augmenter l’utilisation des crèmes et des lotions hydratantes et réparatrices. Cela incite les grandes marques à jouer sur les textures et les formats pour satisfaire leurs clients. Pour bien prendre soin de votre beauté, L’occitane vous propose des produits sains et naturels.

 

Une cosmétique en quête de bien-être, de sensorialité et de naturel

 

Le secteur de la cosmétique a pour objectif de rendre tendance l’utilisation de produits naturels pour le bien-être des consommateurs.

 

Les produits émollients sont de plus en plus populaires

Les produits antiseptiques et antibactériens ont connu une forte progression durant la crise sanitaire. Cette croissance doit être maintenue pendant plusieurs années. Les produits émollients sont de plus en plus demandés grâce à leurs propriétés aptes à réduire la sécheresse et la déshydratation de la peau. On peut trouver de nos jours plusieurs sélections de produits émollients d’origine naturelle. Ces produits sont fabriqués à partir d’ingrédients naturels comme :

  • l’amande ;
  • le cade ;
  • le cédrat ;
  • les fleurs de cerisiers ;
  • la lavande ;
  • la pivoine ;
  • l’immortelle ;
  • la reine des prés ;
  • la rose…

 

Des ingrédients plus sains et respectueux de l’environnement

La recherche de formulations aux ingrédients plus sains pour le bien-être et l’épanouissement personnel est la préoccupation des entreprises de la cosmétique. Plus de la moitié des consommateurs voudraient limiter l’utilisation de produits chimiques, car ces derniers sont mauvais pour la peau. D’autres souhaitent utiliser des produits naturels pour le respect de l’environnement. L’impact environnemental dépend surtout de l’origine naturelle des ingrédients.

 

La beauté passe également par la nutrition

L’utilisation des aliments alimentaires sains et d’origine naturelle permet d’avoir un meilleur teint, une peau douce, des cheveux plus soyeux, etc. L’application de produits naturels est favorable pour la peau, car ils n’ont pas d’effets secondaires comme les produits chimiques. Optez pour le naturel pour prendre soin de votre beauté.

 

La cosmétique est en quête de sens, de proximité et d’agilité

 

De nos jours, les professionnels de l’industrie cosmétique adoptent de nouvelles pratiques suite à la demande des consommateurs pour une production plus responsable, mais aussi suite au développement du secteur. De nouveaux modes de production et d’approvisionnement sont déjà en vue pour le futur.

 

Des circuits plus agiles et plus courts

Les consommateurs gardent à l’esprit les enjeux du développement durable. Il a été compris que les événements soudains, comme la pandémie, peuvent ralentir durablement la mécanique des échanges internationaux. Les grandes marques cosmétiques misent sur la sécurisation des chaînes d’approvisionnement et sur les nouvelles dynamiques pour se réinventer. De nos jours, des produits cosmétiques de qualité fabriqués à partir de matières premières naturelles rigoureusement sélectionnées sont de plus en plus proposés pour des approvisionnements privilégiés en Europe et en France.

 

Le surcyclage, une réponse écologique et économique

Le surcyclagle ou upcycling consiste à récupérer des produits inutilisés ou usées chez d’autres industries afin de les valoriser comme matière première. Cela produit un impact environnemental positif, car l’utilisation des sous-produits de l’industrie agroalimentaire destinés à être incinérés ou à être inexploités permet aux professionnels de la cosmétique de s’engager dans une démarche d’économie circulaire. De plus, le surcyclage permet de sécuriser les approvisionnements. Grâce à l’utilisation des sous-produits inutilisés, les entreprises cosmétiques ne risquent pas d’être soumises à la pénurie. L’upcycling offre des avantages économiques, sociaux et environnementaux. Les sous-produits entrent dans la composition de produits cosmétiques naturels, sains et respectueux de la planète.