Massage drainant : comment faire un automassage lymphatique sur le bas du corps

 

 

 

 

Pour les patients souffrant d’un lymphoedème du bas du corps et ayant subi un traitement contre le cancer qui comprenait :

 

– l’ablation des ganglions lymphatiques pelviens

– l’ablation des ganglions lymphatiques de l’aine

– une radiothérapie pelvienne et/ou de l’aine

 

Qu’est-ce que le système lymphatique ?

 

Votre système lymphatique collecte et filtre les liquides de votre corps et les renvoie dans votre circulation sanguine. Le système lymphatique joue un rôle important dans votre fonction immunitaire. Il est constitué de ganglions lymphatiques qui sont reliés par des vaisseaux lymphatiques. On peut trouver de grands groupes ou chaînes de ganglions lymphatiques dans le cou, sous les bras et dans l’aine (voir image de droite). Ces ganglions sont souvent enlevés lors d’une chirurgie du cancer. Vous pouvez également recevoir une radiothérapie dans ces zones. Ces deux traitements peuvent empêcher le liquide de circuler correctement, ce qui provoque un gonflement chronique appelé lymphoedème. Comment l’automassage peut-il aider à lutter contre le lymphoedème ? Le drainage lymphatique manuel, ou DLM, est un massage doux de la peau qui aide à déplacer le liquide excédentaire d’une zone enflée (ou risquant de l’être) vers une zone où les ganglions lymphatiques fonctionnent correctement. Cela se fait en stimulant les contractions des vaisseaux lymphatiques. Si vous présentez un gonflement au niveau de l’abdomen, de l’aine, de la (des) hanche(s), de la zone génitale et de la (des) jambe(s), vous allez évacuer le liquide de la zone où vous avez un gonflement. Ces zones peuvent inclure :

– jambe(s) et hanche(s) affectée(s)

– abdomen (zone pelvienne)

– aine – zone génitale

 

Du liquide supplémentaire peut être déplacé vers vos :

– aisselle(s)

– aine non affectée

 

Instructions pour faire l’auto-massage

 

Utilisez une pression légère et gardez vos mains douces et détendues. Utilisez juste assez de pression pour étirer doucement la peau aussi loin qu’elle va naturellement, puis relâchez la pression. Laissez votre peau revenir comme elle était. Si vous pouvez sentir vos muscles sous vos doigts, c’est que vous appuyez trop fort.

– Utilisez le plat de vos mains plutôt que le bout de vos doigts. Cela permet un plus grand contact avec la peau pour stimuler les vaisseaux lymphatiques.

– Massez les zones de votre corps qui n’ont pas été traitées contre le cancer.

– Assurez-vous d’être à l’aise pendant le massage. Vous pouvez essayer une position assise, debout ou allongée.

– Essayez de faire un auto-massage tous les jours.

– Si vous devez effectuer le massage des deux côtés de votre corps, commencez par un côté du corps et suivez chaque étape. Une fois que vous avez terminé les étapes d’un côté, répétez-les de l’autre côté de votre corps.

 

Ce qu’il faut éviter :

– Ne sollicitez pas vos épaules, votre cou, votre bras ou votre main.

– Ne faites pas d’automassage d’une manière qui provoque une douleur.

– Ne continuez pas l’automassage s’il vous cause des douleurs.

– Ne faites pas d’automassage si vous avez une infection dans cette zone. Important : Ne faites PAS d’automassage si vous avez une infection dans l’abdomen, la ou les jambes ou les pieds.

 

Les signes d’infection peuvent être les suivants :

– un gonflement de ces zones et une rougeur de la peau (cette rougeur peut rapidement s’étendre) – une sensation de douleur dans la ou les jambes ou les pieds – une sensation de sensibilité et/ou de chaleur dans une ou les deux jambes ou les deux pieds

– une fièvre ou des frissons et une sensation de malaise

 

Si vous avez une infection ou si vous pensez avoir une infection, allez chez votre :

– médecin de famille de soins urgents

– clinique sans rendez-vous service des urgences de l’hôpital

 

Essayez différentes façons d’intégrer l’automassage à votre routine. Certaines personnes préfèrent faire de l’automassage pendant qu’elles regardent la télévision ou qu’elles prennent une douche afin que cela ne prenne pas de temps sur leur journée. D’autres personnes préfèrent utiliser l’automassage comme un temps pour elles-mêmes ou dans le cadre de leur routine de relaxation.

 

Les étapes 1 à 4 stimulent votre système lymphatique

 

1. Respiration profonde

Une partie très importante de vos soins personnels est la respiration profonde. La respiration profonde permet de stimuler le système lymphatique dans tout votre corps. Vous pouvez pratiquer la respiration profonde à tout moment !

– Placez les paumes/plats de vos mains sur votre ventre. – Inspirez lentement et profondément par le nez, et laissez votre ventre se gonfler.

– Expirez lentement en pinçant les lèvres (comme si vous alliez souffler une bougie) et laissez votre ventre s’aplatir.

– Répétez l’exercice 5 fois. Faites une courte pause entre chaque respiration pour ne pas avoir de vertiges.

 

2. Étirez et relâchez la peau à l’avant de votre cou :

Cette étape aide le liquide lymphatique à retourner dans votre circulation sanguine au niveau de votre cou. Vous pouvez masser 1 côté à la fois ou les deux côtés en même temps. Croisez vos mains si vous faites les deux en même temps.

– Placez les plats de vos 2e et 3e doigts de chaque côté de votre cou, juste au-dessus de votre clavicule. Faites un haussement d’épaules et sentez le creux dans la peau. C’est la bonne position.

– Massez vers le bas et vers l’intérieur en direction de votre clavicule.

– Gardez toujours vos doigts au-dessus de votre clavicule. Étirez doucement la peau jusqu’à ce qu’elle aille naturellement jusqu’au bout et relâchez.

– Ce massage ressemblera à deux coups de « J » se faisant face.

– Répétez 15 fois.

 

3. Étirez et relâchez la peau sur le côté de votre cou :

Vous pouvez masser un côté à la fois, ou faire les deux côtés ensemble.

– Placez vos mains plates de chaque côté de votre cou, juste sous vos oreilles. – Étirez doucement la peau vers l’arrière (loin de votre visage) et vers le bas, puis relâchez-la.

– Essayez de masser votre cou de manière lente et douce, en suivant un rythme. – Répétez l’opération 10 à 15 fois. N’oubliez pas : Gardez votre pression légère.

 

4. Étirez et relâchez la peau à l’arrière de votre cou :

– Placez vos mains à plat sur l’arrière de votre cou, juste en dessous de la naissance de vos cheveux, de chaque côté de votre colonne vertébrale.

– Étirez la peau vers votre colonne vertébrale, puis descendez vers la base de votre cou et relâchez.

– Répétez 10 à 15 fois.