Sport cérébral : 8 conseils pour entraîner votre cerveau

Le cerveau est comme une sorte de muscle qui s’use lorsqu’il n’est pas utilisé. Les capacités à mémoriser stagnent ou déclinent si l’on ne se sert pas de ses cellules grises. Comme le corps, il faut faire travailler le cerveau pour le maintenir actif et en forme. Des études ont prouvé que lorsque cet organe est très sollicité, l’organisme développe de nouveaux neurones et de nouvelles connexions entre ces cellules nerveuses. Cette plasticité cérébrale permet entre autres de développer et préserver les fonctions cognitives.

S’il existe de nombreuses activités pour entraîner son cerveau, il faut néanmoins choisir les plus adaptées pour avoir des résultats satisfaisants. Des jeux aux exercices de mémoire en passant par le sport et les activités manuelles, voici 8 conseils pour entretenir votre matière grise au quotidien.

Améliorez vos fonctions cognitives avec des magazines de jeux et énigmes

Laisser le cerveau inactif pendant une longue période n’est pas la meilleure façon de le faire travailler. Il risque même de s’user. L’idéal c’est de s’intéresser à certains types de jeux comme les mots croisés, mots fléchés, mots mêlés, sudoku, mots codés, mots casés… Ils ont un impact positif sur les fonctions cérébrales et cognitives. En plus d’entretenir le cerveau, ils permettent de travailler la mémoire. Plus on joue à ces jeux, plus on progresse en améliorant ses habiletés intellectuelles.

Des chercheurs britanniques ont prouvé que les jeux de chiffres et de lettres permettent de rajeunir le cerveau. Réalisée sur des seniors qui jouent régulièrement, l’expérience a permis de constater que leurs cerveaux fonctionnent comme ceux des personnes âgées de 10 ans de moins qu’eux. Il est donc possible de stimuler son cerveau en s’amusant.

Cependant, plutôt que de chercher sur internet ou dans des journaux pour trouver des grilles, accédez à une collection de magazines de jeux en vous abonnant en ligne. En plus de vous offrir des heures de recherche passionnée, vous bénéficierez d’un large choix de jeux aussi divertissants les uns que les autres. Vous est fan des célèbres détectives comme Sherlock Holmes, Hercule Poirot et Kindaichi ? Mettez-vous alors dans la peau de vos personnages préférés. Faites travailler vos cellules grises avec des jeux d’énigmes et de réflexion pour résoudre des mystères et enquêtes.

Vous avez des enfants ou des neveux et nièces ? Pensez également à leur offrir leurs propres magazines. Vous trouverez sur certaines plateformes des revues destinées aux tout petits. Elles proposent des jeux éducatifs qui favorisent leur éveil et les aident à perfectionner leur savoir.

magazine jeux entraîner le cerveau

Notez que chaque exercice d’entraînement cérébral ne permet de travailler qu’un seul type de mémoire sur les 5 qui existent. Autrement dit, les jeux n’offrent pas tous les mêmes bienfaits pour le cerveau.

Par exemple, le sudoku, très populaire en France depuis quelques années, sollicite énormément la mémoire visuelle et l’hémisphère gauche du cerveau. Plus vous pratiquez cette activité, plus vous développez votre concentration. Cet exercice de logique et de déduction permet également d’avoir une mémoire performante.

En plus d’enrichir considérablement le vocabulaire, les mots croisés et mots fléchés permettent d’améliorer la vitesse de réflexion. Votre cerveau devient plus vif et plus jeune. Ces exercices sont idéaux pour améliorer les aptitudes verbales.

Les énigmes, elles, font appel à l’esprit logique. Elles favorisent la concentration, stimulent la curiosité et développent l’esprit de raisonnement. Apprendre à résoudre différents mystères est un excellent moyen de travailler sa mémoire. Non seulement les énigmes permettent aux enfants d’apprendre, mais elles leur servent aussi à découvrir le monde dans lequel ils évoluent.

Faites régulièrement des exercices physiques pour entretenir votre cerveau

Si la pratique d’une activité physique permet d’entretenir son corps, elle a également des bienfaits considérables sur la santé mentale. Pour faire simple, le sport est bon à la fois pour la forme et pour le cerveau. Il améliore l’humeur et ralentit le déclin cognitif. Des études ont permis de montrer que les personnes qui font au moins une heure de course à pied par semaine sont moins déprimées et plus ouvertes que les individus sédentaires.

En effet, bouger et faire des exercices permettent d’améliorer la plasticité cérébrale. Cela entraîne la création de nouveaux neurones et l’apparition de nouvelles connexions entre ces cellules. En somme, maintenir sa forme physique est la solution la plus efficace pour entretenir sa matière grise.

Apprenez une nouvelle langue

Plus on apprend, plus le cerveau se développe et se renforce. Apprendre et pratiquer une nouvelle langue est un bon moyen d’entraîner sa matière grise. Si vous éprouvez des difficultés pendant l’apprentissage, cela signifie que votre cerveau travaille d’arrache-pied pour assimiler de nouvelles connaissances. Il s’efforce alors à établir de nouvelles connexions pour vous permettre de maîtriser cette nouvelle habileté.

Lorsque la calligraphie de la nouvelle langue diffère de la langue maternelle, l’apprentissage est plus ardu. Cela vous oblige à solliciter davantage votre cerveau. Par exemple, un Français qui apprend l’arabe éprouvera plus de difficultés qu’un japonais qui étudie le mandarin. Comprenez que, lorsque l’apprentissage est facile, le cerveau n’en tire aucun bénéfice.

Découvrez de nouveaux hobbies pour stimuler vos cellules grises

Pour stimuler le cerveau, il faut de temps à autre le sortir de son confort. Cet organe n’aime d’ailleurs pas la routine. Apprendre quelque chose de nouveau oblige la matière grise à rester active et en alerte. On peut par exemple apprendre à jouer d’un instrument de musique pour exercer sa mémoire et développer sa concentration. C’est aussi un exercice qui permet d’organiser ses idées, de travailler la coordination des mouvements et développer sa dextérité.

On peut également apprendre une nouvelle discipline sportive pour faire travailler son cerveau. Cela vous amènera à apprendre et comprendre de nouvelles règles, techniques et stratégie de jeu. En somme, les activités intellectuelles ralentissent le vieillissement cognitif en obligeant les cellules grises à se régénérer.

sport cérébral méditation

Détendez-vous et mettez-vous à la méditation pour libérer l’hormone du bonheur

Le cerveau a souvent besoin de repos et de silence pour mieux fonctionner. Cette pause lui permet surtout de sécréter de l’ocytocine (hormone du bonheur ou de l’amour) qui favorise entre autres l’empathie, la générosité et les liens sociaux. La production de cette substance permet également au cerveau de développer des pensées positives qui boostent le moral. Prenez alors au moins 30 minutes de pause par jour pour vous détendre et souffler. Les week-ends, consacrez une bonne partie de votre temps à la méditation et à la relaxation.

Vous pouvez également pratiquer le yoga ou la gymnastique douce pendant vos périodes de repos. Cela vous permettra d’améliorer votre concentration, votre respiration et votre mémoire. Reprendre le contrôle de soi est un moyen efficace d’évacuer le stress, qui provoque souvent des problèmes de mémoire et de concentration. De nombreuses études prouvent qu’une exposition à un stress chronique a un impact négatif sur l’hippocampe, le siège de la mémoire et des émotions. En d’autres termes, le cerveau peut dérailler ou se bloquer s’il est submergé par le stress et les pensées négatives.

Prenez soin de votre cerveau en pratiquant des activités manuelles et artistiques

Vous souhaitez avoir un cerveau tonique et améliorer votre vivacité d’esprit ? Misez sur les activités manuelles et artistiques. Ces loisirs créatifs constituent un excellent moyen d’entretenir sa mémoire, en plus de réveiller l’artiste qui sommeille en vous. Il en existe plusieurs types : peinture, dessin, pâte à sel, poterie, collage, bricolage… D’une manière générale, ces activités ont la capacité d’activer certaines zones du cerveau et favorisent la libération de la dopamine, l’hormone du plaisir.

L’individu qui s’adonne à ces pratiques artistiques plonge alors dans un état de bien-être et de relaxation. C’est la raison pour laquelle on considère ces loisirs créatifs comme une thérapie naturelle contre le stress et la dépression.

Les conclusions d’une étude révèlent que les seniors qui pratiquent des activités manuelles avaient 73 % moins de risques de développer des troubles cognitifs légers par rapport aux individus qui n’en pratiquent pas. En somme, les loisirs créatifs empêchent ou ralentissent la dégradation des cellules du cerveau.

Maintenez une vie sociale active et participez à des activités culturelles

Avoir une sociale active et épanouie est un excellent moyen de réduire le stress, l’anxiété et le risque de dépression. Cela permet également de prévenir l’isolement et d’augmenter l’estime de soin. Ne ménagez donc aucun effort pour rester en contact avec vos proches et amis. Faire des choses que l’on aime avec des gens qu’on apprécie, favorise le bien-être psychique. Alors, organisez des pique-niques en famille ou avec des collègues, partagez des repas les week-ends, programmez des rencontres périodiques pour discuter de tout et de rien afin d’avoir une activité sociale stimulante. De même, participer à des activités culturelles (théâtre, cinéma, musée…) permet de maintenir une vie sociale active.

activités culturelles entrainer son cerveau

Pour la santé de votre cerveau, consommez du thé vert et certains aliments spécifiques

Vous l’ignorez sans doute, mais l’alimentation joue un rôle important dans l’entretien des cellules du cerveau. Certaines herbes et épices agissent directement sur les fonctions cognitives. Il s’agit entre autres :

  • du thé vert,
  • de la cannelle,
  • du curcuma…

Le thé vert contient une grande quantité de caféine, ce qui permet à cette boisson d’améliorer les capacités du cerveau. Elle a la capacité de prévenir le vieillissement des nerfs crâniens, qui relient le cerveau aux autres parties de l’organisme.

Quant à la cannelle, elle aide à améliorer la mémoire. Cette épice contient deux composés : la cinnamaldéhyde et l’épicatéchine qui permettent à l’organisme de repousser la maladie d’Alzheimer.

Enfin, le curcuma contient un composé chimique appelé la curcumine. Celle dernière contribue à l’amélioration de la mémoire. On l’utilise également pour soigner les dommages provoqués par l’alcool sur le cerveau.