Top 8 des sons d’ASMR qui vous aideront à vous relaxer

Il vous est peut être arrivé de tomber sur une vidéo de ce sigle sur YouTube, ou bien la plateforme vous l’a recommandé. En tout cas, cet acronyme fait fureur dans les médias depuis quelques temps. En effet, il s’agit d’une pratique en pleine expansion sur les plateformes vidéos, social media et podcasts, et le phénomène rassemble aujourd’hui des millions d’internautes. Mais que signifie ASMR ? Et en quoi ces sons peuvent nous aider à nous relaxer ?

Que veut dire ASMR ?

Issu de l’acronyme « Autonomous Sensory Meridian Response », l’ASMR est une méthode de relaxation basée sur l’écoute et la diffusion de sons. On retrouve notamment des playlists et des audios de bruits de bouche, de chuchotements, et de tapping (tapoter sur des objets), mais aussi du crinkling (crépitements, ex : bruit de l’eau) et d’autres procédés on ne peut plus extravagants.

À l’origine, l’ASMR était qualifié de « virtual content ». Aujourd’hui, le phénomène a pris une certaine ampleur et est diffusé à travers des radios et d’autres plateformes.

En soi, on peut utiliser n’importe quel son pour pratiquer l’ASMR. Toutefois, tous ces procédés sont censés déclencher un sentiment de bien-être et une sensation de picotements et de frissons au niveau du crâne, et qui longe sur tout le long du dos. Les adeptes parlent même « d’orgasmes cérébraux ».

Que fait l’ASMR à votre cerveau ?

 

L’ASMR peut être présenté comme un état émotionnel complexe, étant donné que les scientifiques n’ont pas encore pu déterminer le véritable essence de cette pratique. Toutefois, ces derniers ont remarqué qu’il survient en général chez des personnes sensibles aux bruits, dont certains « déclencheurs » apportent une réelle sensation.

Les études ont démontré que l’ASMR impact aussi sur certaines zones du cerveau. En outre, ces travaux révèlent une activité plus intense au niveau des régions des émotions, de l’empathie et des comportements affiliatifs ou de l’interaction sociale. Physiquement, ces annonceurs peuvent être relatées par des périodes de picotements qui se produisent au niveau du crâne.

L’ASMR a-t-il des effets bénéfiques sur la santé ?

Cette pratique a démontré des effets intéressants sur ceux qui ont eu l’occasion de le pratiquer, notamment :

  • Détendre et diminuer le stress. L’écoute de sons ASMR s’accompagne d’un sentiment de bien-être chez certains et aide à réduire le niveau de stress. De plus, il permet aussi de trouver le sommeil plus facilement et de mieux dormir.
  • Apporter un sentiment de plaisir. Des études ont montré que la focalisation sur les sons ASMR sont à l’origine de la sécrétion d’hormones du plaisir, dont la dopamine et la sérotonine, une hormone antidépresseur.
  • Ralentir l’activité cérébrale. Décrit comme un niveau de « transe » chez les amateurs d’ASMR, il a été démontré que la méditation de sons particuliers réduisait grandement le niveau de stress.

Certains ont même créer une playlist, comme s’il faisait partie d’un genre ou d’un goût musical en particulier. Des célébrités, telles que Emma Watson, les Kardashian et d’autres influenceurs ont publié sur leur profil Facebook les bienfaits de l’ASMR.

Toutefois, pour pouvoir pleinement profiter de ces sons, il faudrait que votre écoute soit d’une certaine qualité sonore. En outre, vérifiez que le « boost », « buffer » ou « filter » de vos paramètres sons soient optimales.

Pourquoi l’ASMR est-il si relaxant ?

 

L’une des hypothèses les plus discutées concernant les sons d’ASMR est qu’ils peuvent être assimilés à une sorte de frisson musical. D’ailleurs, des chercheurs canadiens ont montré que l’écoute d’une musique en particulier pouvait libérer la dopamine, comme lorsqu’une personne se livre à des sons ASMR. Il s’agit aussi des mêmes régions du cerveau qui sont stimulées à l’écoute, et qui provoquent justement ces frissons.

Au même niveau que la nourriture, le sexe ou les drogues, la musique permet d’activer dans le cerveau une réponse à un système de récompense, ce qui explique ce plaisir fou, et de ce fait, cet était de relaxation optimale.

Les déclencheurs ASMR les plus populaires

Appelés aussi « Triggers », il s’agit tout simplement des éléments à l’origine des états dans lesquels se trouvent les adeptes de l’ASMR. En revanche, ces éléments peuvent varier d’une personne à l’autre, et l’idée est d’écouter pour déterminer le son qui semble le plus vous relaxer. Voici les sons ASMR déclencheurs les plus courants :

Whispering

Le Whispering est la première façon de découvrir l’ASMR. Il s’agit tout simplement de chuchotements enregistrés à travers différents canaux d’une conversation. Les sons sont plutôt prononcés par un haut-parleur, ce qui a pour but d’émettre une ambiance beaucoup plus « réelle ».

Les Livres Audio

Ce déclencheur repose sur le simple fait d’écouter un de vos livres préférés répétés d’une voix douce et légère. Il peut s’agir de petites histoires, comme de longs romans. Cela permet, d’un côté, de vous remémorer votre enfance et représente un très bon moyen de se détendre.

Tapping et scratching

Ce concept est quelque peu original et extravagant, mais représente une des bases de sons ASMR. À cet effet, de nombreux podcasts présentent des objets tenus par le présentateur, qu’ils tiennent et qu’ils tapotent afin de produire des sons supplémentaires. Les femmes disposant de longs ongles les utilisent pour produire des sons de picotements, et de scratch, comme un scotch qu’on décolle.

Brushing

Ce procédé consiste à produire un son à partir d’un pinceau ou d’une brosse. Toutefois, selon l’outil utilisé, le son se rapproche plus ou moins du bruit des vagues.

Hand sounds

C’est le déclencheur le plus « simple » à réaliser, étant donné qu’il ne nécessite que l’utilisation de vos mains. Ici, tous les sons que vous pouvez produire à l’aide de vos mains peuvent faire l’objet de sons ASMR.

Mouth sounds

Il s’agit sûrement d’une des controverses qui sépare les adeptes de l’ASMR de ceux qui ne supportent pas du tout. En effet, certains bruits de bouche sont considérés comme déclencheurs chez certains, comme le fait de manger ou d’embrasser le micro.

Exemples de sons d’ ASMR