En quoi le microblading se différencie du microshading ?

Microbladding

Pour avoir des sourcils pleins, on a l’habitude de juste utiliser un crayon ou de la poudre pour avoir un rendu plus naturel et plus épais. Et si ce ne sont pas les seules solutions pour sublimer ses sourcils ? Aujourd’hui, l’univers de la beauté propose des techniques plus efficaces pour restructurer les sourcils : ce sont le microshading et le microbladding. Il s’agit de tatouages semi-permanents, vous permettant d’avoir des sourcils parfaits – voir aussi cet article. Plus besoin de se maquiller au quotidien ! Que sont exactement les deux procédures ? Quelles sont leurs différences ? Qu’en est-il du prix ? Allons tout de suite vous donner réponses aux questions.

 

Le microblading et le microshading : De quoi s’agit-il ?

 

Le microbladding et le microshading sont des techniques cosmétiques réalisées par des professionnels dans les instituts de beauté, en vue d’appliquer un maquillage semi-permanent au niveau des sourcils.

La procédure consiste à tatouer la zone concernée avec de l’encre et un outil portatif. Des petits points d’épingles sont alors placés au niveau des sourcils afin de combler les imperfections.

Apportant de la structure et de la forme, les deux techniques permettent de sublimer votre regard et de rendre votre maquillage impeccable, sans devoir y passer un temps énorme.

En revanche, les deux ne sont pas identiques et présentent quelques différences qui doivent être éclaircies.

 

Les différences entre les microblading et le microshading

Les deux techniques de restructuration de sourcils créent souvent confusion. Bien que les deux contribuent à l’amélioration de votre visage, elles ne sont pas pour autant similaires.

realisation Microbladding

La réalisation de la technique

Le microbladding est réalisé avec une aiguille à lame pour la pigmentation de la peau. Des traits similaires à de véritables cheveux sont alors placés par le professionnel.

Alors que le microblading est fait à la main, le microshading utilise plutôt une machine pour rajouter les pigments en-dessous de la peau.

 

Le rendu obtenu

Le microblading offre un résultat plus naturel, avec des sourcils similaires à de vrais cheveux. Le forme et l’épaisseur en sont alors changées avec une finition légèrement plus claire.

En revanche, le microshading apporte un effet poudré, avec des sourcils plus pleins et plus épais.

 

Le type de peau

Si le microblading est surtout destiné pour les personnes à la peau sèche, le microshading est plutôt pour les peaux grasses et sensibles.

Il est à noter que les deux sont des maquillages semi-permanents qui ne sont pas couverts par l’assurance. Pendant la séance, vous ressentirez un léger inconfort et une petite douleur.

 

Peut-on combiner le microblading et le microshading ?

Oui ! En fait, ils le sont presque toujours.

Vous pouvez obtenir ce que l’on appelle des sourcils hybrides, une combinaison de traits et d’ombres. Le résultat est l’apparence de sourcils plus épais remplis avec un peu de maquillage. C’est une excellente option si vous voulez un volume d’apparence plus naturelle, mais que vous avez une peau plus grasse – l’ombrage empêchera les traits de paraître flous.

 

Quel prix pour les séances de microblading et de microshading ?

En terme de cout, les deux traitements cosmétiques ne sont pas très différents, avec une moyenne de 400 euros la séance.

Mais ce prix peut varier de manière considérable selon l’endroit et de l’institut de beauté ou de l’esthéticienne concernée. Il est clair que certains instituts haut de gamme pourraient proposer des prix assez élevés par rapport aux autres, pouvant atteindre les 2 000 euros.

A vous la liberté d’opter pour le professionnel de votre choix suivant votre capacité budgétaire.

 

Comment se déroule une séance de microshading ?

 

Le microshading se déroule généralement en deux séances distinctes. Avant votre séance de micro-ombrage, il faut éviter :

  • La consommation d’alcool, de caféine, d’ibuprofène, d’huile de poisson au cours des 24h précédant la séance, pour risques de saignements et d’ecchymoses ;
  • Une épilation au cours de la semaine précédant la séance ( voir aussi cet article ) ;
  • Les soins cosmétiques au visage au cours des deux semaines précédant la séance ;
  • Les séances de bronzage une semaine avant le traitement ;
  • Mais aussi les produits riches en rétinol ou en vitamine A.

 

La première séance

Au cours de la séance initiale, le professionnel mesure le visage et dessine la structure des nouveaux sourcils pour leur donner la forme idéale. Vous pouvez tout à fait stipuler vos préférences et même montrer des photos.

Les excès de poils sont ensuite enlevés et la bonne pigmentation choisie avec soin. La séance dure environ deux heures.

Les cinq jours suivant le traitement, les sourcils seront plus foncés. La couleur deviendra alors plus clair pendant la phase de cicatrisation.

 

La deuxième séance

La deuxième séance est prévue environ 8 semaines après la séance initiale. Elle est surtout appelée séance de perfectionnement, pour améliorer le résultat en terme d’esthétisme et de forme pour les sourcils.

C’est une séance moins longue d’une durée d’une heure environ.

visage femme

Pour que votre maquillage semi-permanent dure, prenez-en soin ! Utiliser un chiffon humide pour nettoyer vos sourcils au cours de la première semaine suivant le traitement, puis appliquer de la crème pour hydrater un peu la zone.

Aussi, le maquillage des yeux est interdit et les excès de transpiration et l’exposition au soleil sont à limiter.

 

Qui peut être candidat au microshading ?

Le microshading convient à tous les types de peau. Contrairement au microblading, qui n’est pas recommandé pour les clients à la peau grasse et aux pores dilatés en raison de l’estompement des traits, le microshading peut fonctionner aussi bien quel que soit le type de peau.

C’est également la seule option pour couvrir l’ombre laissée par l’effacement d’un ancien tatouage de sourcils, puisque les traits ne seraient pas visibles.

Les clients qui ont eu plusieurs tatouages au microblading et dont la peau est trop saturée de pigment pour obtenir de nouveaux traits devraient également passer au microshading.

D’autre part, il existe certaines contre-indications, comme pour tout tatouage de sourcils. La micro-tatouage n’est pas sans danger pour :

  • Les personnes atteintes de diabète (consultez votre médecin)
  • les personnes atteintes de maladies graves telles que le cancer, l’épilepsie ou des troubles auto-immuns
  • les personnes souffrant de troubles de la coagulation
  • les personnes qui prennent des médicaments anticoagulants (consultez votre médecin et interrompez la prise si possible)
  • Personnes ayant récemment reçu des injections de Botox ou des produits de comblement (attendez au moins 4 semaines)
  • Les femmes enceintes ou qui allaitent
  • les personnes ayant des antécédents de chéloïdes ou de cicatrices hypertrophiques
  • Personnes souffrant d’infections ou de maladies virales
  • Les personnes qui suivent une chimiothérapie
  • Personnes souffrant d’irritations cutanées ou de psoriasis près de la zone traitée
  • Personnes dont la peau a été bronzée récemment

 

Microblading : Le tatouage est-il douloureux ?

Il est difficile de répondre à cette question, principalement parce que la définition de la douleur varie d’une personne à l’autre.

Les personnes qui s’épilent régulièrement les sourcils à la cire ou à la plume ne trouveront pas la procédure de micro-éclaircissement très douloureuse, alors qu’une personne qui ne s’est jamais fait épiler les sourcils peut ressentir un certain inconfort.

La bonne nouvelle est que l’artiste utilisera une crème anesthésiante topique sûre qu’il appliquera sur vos sourcils afin de faciliter au maximum la procédure.

Cela dit, pendant la cicatrisation, vos sourcils épilés peuvent être sensibles et démanger, ce qui peut être plus inconfortable que la procédure elle-même.

 

Les soins suivant le tatouage

En quoi consiste le suivi de la micro-tonalité ?

Une fois le traitement terminé, votre peau aura besoin d’un certain temps pour guérir, et vous devrez lui accorder une attention particulière.

Voici tout ce que vous devez savoir sur le suivi de la micro-tonalité :

Le premier jour, nettoyez l’accumulation de lymphe 2 à 3 fois par jour. À partir du deuxième jour, lavez la zone aussi souvent que prescrit avec de l’eau stérile. Vos sourcils sont une plaie ouverte, qui doit être nettoyée.

Votre artiste vous prescrira probablement une pommade de suivi. Veillez à appliquer cette pommade 3 fois par jour, ou selon un autre calendrier prescrit par votre artiste. Utilisez toujours des doigts propres ou un coton-tige.

Ne touchez jamais la zone traitée avec vos doigts s’ils ne sont pas complètement propres. Il en va de même pour les cotons-tiges, les cotons-tiges et toute autre surface qui entre en contact avec vos sourcils.

Dormez sur une taie d’oreiller propre, idéalement en soie.

Ne grattez pas, ne frottez pas, ne décollez pas la peau en voie de cicatrisation. Laissez-la se détacher d’elle-même afin de ne pas endommager votre peau ou vos résultats.

Appliquez toujours une légère couche de pommade sur la zone avant de prendre une douche ou un bain, et continuez ainsi jusqu’à ce que la zone traitée soit complètement guérie.

Évitez tout maquillage, soin du visage, transpiration, exposition au soleil, sauna, jacuzzi ou natation jusqu’à ce que la zone soit complètement guérie.

Essayez d’éviter de mouiller vos sourcils. S’ils sont mouillés, séchez-les en tapotant dès que possible. Pas de frottement !

N’utilisez pas de produits anti-âge, en particulier ceux qui contiennent des acides lactiques, des acides glycoliques et du rétinol, car ils feront pâlir la zone de vos sourcils.

Afin d’éviter que la couleur de vos pigments ne s’estompe, utilisez un écran solaire chaque fois que vous êtes à l’extérieur.

 

Comment enlever un microblading naturellement ?

Utiliser des produits de soins de la peau qui accélèrent la décoloration.
Certains ingrédients contenus dans les produits de soins de la peau accélèrent le processus de décoloration. C’est pourquoi les artistes du microblading les déconseillent avant et après le traitement.

Le rétinol, les vitamines C et E, les AHA, les BHA et autres exfoliants éclairciront vos sourcils après un certain temps. Toutefois, ce processus est lent.

 

Utiliser du sel pour estomper le microblading

Les techniciens chargés de l’élimination des microblasers utilisent une solution saline, mais ils doivent d’abord ouvrir la peau pour introduire la solution, qui forme ensuite les croûtes qui arrachent le pigment.

Évidemment, vous ne pouvez pas faire cela à la maison, mais vous pouvez faire un peeling de surface. Il suffit de mélanger du sel avec une goutte d’eau et de frotter la zone traitée. Cela combine l’exfoliation avec la propriété du chlorure de sodium d’extraire les pigments de la peau, diminuant ainsi la visibilité des résultats.

Certaines personnes affirment qu’il s’agit de l’une des méthodes les plus efficaces pour enlever le microblading à la maison.

 

Pâte de peroxyde d’hydrogène pour enlever les microblasers

L’utilisation d’un mélange de bicarbonate de soude et de peroxyde d’hydrogène à 3 % pour faire disparaître le microblading n’est pas très agréable, mais on dit qu’elle est assez efficace. Mélangez les ingrédients et laissez la pâte reposer pendant cinq minutes. Cela peut brûler et piquer, mais vous remarquerez que vos sourcils se sont considérablement estompés…