Slow life : retour au naturel

La slow life est une philosophie de vie dont le principe est de ralentir son rythme quotidien, pour accorder plus d’importance aux choses les plus simples, afin d’être plus épanouie et plus heureux. On retrouve aujourd’hui ce mouvement dans de nombreux domaines de la vie : le slow food, le slow business, le slow tourisme ou encore la slow cosmétique. Voyons ensemble ce qu’il y a à savoir sur la slow life et ce retour au naturel.

Qu’est-ce que la slow life ?

Apparu dans les années 80, le mouvement slow s’est vite démocratisé tel un contre-pied à une société dominée par la surconsommation. Il s’impose comme la solution à un système qui encourage :

  • l’individualisme
  • un rythme effréné au quotidien
  • un système de production qui conduit à l’épuisement des ressources naturelles

Dans le terme « slow life », on décèle indubitablement une volonté de remédier au rythme effréné de la société de consommation. Pour les partisans de ce mouvement, la vie moderne se traduit par la frustration, la frénésie, un désir obsessionnel de réussite, mais aussi un manque d’estime de soi. C’est le cas par exemple du burn-out désormais reconnu dans le domaine professionnel.

En contradiction à ce style de vie, la slow life vous invite à ralentir le rythme, à lâcher prise pour adopter une cadence qui vous convient. Il se base sur des principes fondamentaux à savoir la bienveillance, le partage, l’authenticité et le retour à la nature.

La slow life, c’est aussi consommer moins et mieux. Peu importe le produit à acheter, le naturel, le local et le biologique sont à privilégier suivant vos moyens. D’ailleurs, si vous souhaitez suivre le mouvement slow life, Comme Avant propose des produits artisanaux fabriqués dans le respect de l’environnement, afin de favoriser le retour au naturel. Cela vous permet non seulement d’avoir une consommation saine, mais aussi de réaliser de vraies économies.

Retour au naturel : les autres domaines d’application de la slow life

Véritable philosophie de vie, la slow life se retrouve aujourd’hui dans de nombreux domaines.

Le Slow Food

Le Slow Food est un mouvement lancé en 1986 en Italie par le journaliste Carlos Petrini, en contradiction au fast-food. Il prit rapidement de l’ampleur pour devenir à ce jour une organisation internationale qui œuvre pour une alimentation plus saine, une alimentation de saison, mais aussi une alimentation locale et écologique. Cette organisation a pour emblème l’escargot.

slow life retour au naturel

Le slow tourisme

Apparu au début des années 2000, le slow tourisme appelle à voyager différemment. Le but est d’éviter au mieux les moyens de transport (comme l’avion) qui, même s’ils sont rapides sont également très polluants. Ce mouvement vous invite à découvrir de nouveaux horizons, mais sans vous presser. Cela veut dire voyager mieux sans pour autant choisir une destination lointaine, afin de se réconcilier avec la nature. Il est possible de faire de nouvelles rencontres, séjourner chez l’habitant, faire du glamping…

Le slow tourisme fait de plus en plus d’adeptes. Nombreux sont ceux qui décident d’adopter ce mode de tourisme authentique et écologique. Cela peut être par conviction ou tout simplement parce qu’ils ont besoin de déconnecter avec la vie moderne pour renouer avec la nature. Ce mouvement a pour slogan : rien ne sert de courir.

La slow cosmétique

Créé en 2012 par Julien Kaibeck, la slow cosmétique est un mouvement qui prône le retour à une beauté plus saine et plus respectueuse, avec un cosmétique composé d’ingrédients biologiques et naturels. Cependant, la slow cosmétique reste très réglementée. Pour pouvoir demander et espérer un jour bénéficier de la mention slow cosmétique, il faut en faire la demande et respecter 4 piliers :

  • écologique : ni toxicité, ni pétrochimie, ingrédients naturels et peu transformés
  • saine : respect du vivant, principe de précaution
  • intelligente : apports positifs pour la peau, consommer moins mais mieux
  • raisonnable : éthique, plaisirs simples et prix juste

Elle vous invite à retourner à des habitudes plus simples et à faire plus attention aux composants des produits de grande consommation. Il faut l’avouer, la plupart des cosmétiques disponibles dans les commerces contiennent des conservateurs synthétiques ainsi que des perturbateurs endocriniens.

La slow cosmétique est la réponse à l’engouement collectif pour une consommation plus simple et plus responsable. Économique et écologique, la cosmétique naturel fait appel à des composants simples, généralement d’origine végétale et facile à trouver. Elle ramène la nature dans notre quotidien à travers les différents produits de beauté que nous utilisons.

D’autre part, le concept slow life s’étend à d’autres domaines à savoir le slow business, le slow sexe, Le slow fashion… Loin d’être une tendance, il s’agit désormais d’un véritable mode de vie.

Comment adopter la slow life ?

Pour passer à la slow life, il suffit de lâcher prise. Si cela paraît assez simple en apparence, cette méthode se révèle tout de même un peu plus compliquée en pratique. Opter pour la slow life, c’est s’habituer à un mode de vie plus lent, se focaliser avant tout sur nos réels besoins. C’est aussi s’accorder du temps, vivre en pleine conscience.

La slow life n’est pas synonyme d’inactivité. Bien au contraire, l’oisiveté et l’ennui doivent être évités tout comme le mal-être ou l’épuisement. Si vous choisissez ce mode de vie, il convient d’adopter de nouvelles habitudes :

  • se déconnecter
  • moins planifier vos journées et faire preuve de spontanéité
  • pratiquer une activité artistique pour améliorer votre créativité
  • être plus à l’écoute de votre famille et de vos amis
  • se mettre à la méditation
  • apprécier les choses simples

Si vous aviez des doutes sur la signification de la slow life, vous voilà désormais bien informé. Maintenant que vous en savez plus, êtes-vous prêt à passer le cap ?

À lire également : Top 3 des métiers qui font du bien au moral