Bien que de nombreuses personnes pensent que l’absence de règles est le premier signe de grossesse, il existe un certain nombre d’autres symptômes que vous pouvez rechercher. Des nausées matinales à l’acné, des seins douloureux aux sautes d’humeur, tout est différent pour chaque personne et à chaque grossesse. Retrouvez d’autres informations ici.

Symptômes courants de la grossesse

La seule façon de confirmer si vous êtes enceinte ou non est de faire un test de grossesse ou une échographie, mais il existe certains signes précurseurs communs. Vous pouvez les remarquer dès une semaine après la conception ou quelques semaines après vos dernières menstruations. Certains n’en ressentent aucun, tandis que d’autres n’ont que des symptômes temporaires qu’ils confondent avec leur cycle menstruel.

La grande majorité des femmes qui ne présentent pas ces signes habituels ont tout de même une grossesse parfaitement saine. Si votre absence de symptômes vous inquiète, n’oubliez pas de demander à votre prestataire de soins si vous allez bien et ce à quoi vous pouvez vous attendre.

Vous devez également apporter toutes les questions que vous avez à votre prochaine visite prénatale. Ne paniquez pas si vous vous demandez si chaque petit pincement n’est pas quelque chose de mauvais – c’est normal. Votre médecin pourra analyser ce qui se passe, vous rassurer et trouver des solutions si quelque chose ne va pas.

Période manquée ou étrange

L’absence de règles est probablement l’un des signes les plus fiables de la grossesse. Cependant, la grossesse n’est pas toujours la raison de l’absence de règles. C’est pourquoi on vous demande le premier jour de vos dernières menstruations normales (PMN). Cette date vous aidera également à déterminer la date de votre accouchement si vous êtes effectivement enceinte.

Bien que certaines femmes connaissent des saignements d’implantation aux alentours de la date prévue de leurs règles, il s’agit généralement de saignements ponctuels et plus légers ou plus courts que leurs règles normales. Bien que cela soit rare, quelques femmes peuvent continuer à avoir des cycles tout au long de leur grossesse.

Il peut être plus difficile de noter une absence de règles ou des règles étranges si vous avez des cycles irréguliers. Dans ce cas, un test de grossesse suivi d’un examen pelvien peut être nécessaire. Si votre médecin exclut la grossesse comme cause de l’absence de règles, il prendra des mesures pour éliminer les autres causes possibles.

Augmentation de la température basale du corps

La température basale du corps (TBC) est votre température dès le réveil et est influencée par les hormones. Une TBC élevée peut être le premier signe de grossesse, avant même que le résultat de votre test de grossesse ne soit positif.

Certaines femmes suivent en permanence leur TBC à des fins de fertilité. C’est un bon indicateur qu’une femme est enceinte si la température ne redescend pas en dessous de la ligne de couverture des températures sur un graphique de la TBC.

Nausées du matin

Environ la moitié des femmes enceintes auront des nausées matinales et cela peut varier considérablement. Certaines femmes ne sont malades que la nuit, d’autres le sont toute la journée, et d’autres encore se sentent malades par intermittence selon un schéma unique. Les vomissements peuvent être présents ou non.

La sensation de malaise se produit avec la montée rapide des œstrogènes, qui sont produits par le fœtus et le placenta. Comme l’odorat d’une femme est également réglé, les odeurs des aliments, des parfums et de la fumée peuvent déclencher les nausées matinales. La plupart des femmes commencent à en ressentir entre quatre et huit semaines de grossesse, mais cela peut se produire dès deux semaines après la conception.

Certaines femmes peuvent avoir une forme grave de nausées matinales appelée hyperémèse gravidique. Cela peut entraîner une déshydratation et d’autres problèmes. Votre médecin peut vous aider à trouver des solutions.

Douleurs aux seins

Les seins douloureux sont généralement l’un des premiers signes physiques de la grossesse et disparaissent souvent au cours du deuxième trimestre. Encore une fois, c’est un symptôme causé par les hormones. Lorsque les seins se préparent à l’allaitement, les œstrogènes et la progestérone augmentent et provoquent la sensibilité.

Miction fréquente

Si vous allez aux toilettes plus souvent que d’habitude, cela peut être un signe que vous êtes enceinte. Les mictions fréquentes sont courantes assez tôt au cours du premier trimestre, puis à nouveau au cours du troisième trimestre en raison de la croissance de l’utérus.

Vous ne pouvez pas faire grand-chose à ce sujet, si ce n’est de savoir où se trouvent toutes les toilettes. Vous voudrez également rester hydratée.

Fatigue

Le fait de ne pas pouvoir garder les yeux ouverts ou de devoir faire une sieste régulièrement est également un symptôme de grossesse. La fatigue s’installe très tôt chez certaines femmes, car leur corps subit de multiples modifications pour se préparer à porter un bébé. En outre, un excès de progestérone, qui est un dépresseur du système nerveux central, contribue à la somnolence.

Si vous trouvez que vous êtes vraiment somnolente, essayez d’apprendre à faire une sieste pour passer la journée.

Étourdissement

L’augmentation du volume sanguin et des vaisseaux sanguins peut provoquer des vertiges chez les femmes enceintes. Vous pouvez parfois avoir des vertiges, mais ce n’est généralement qu’au cours du premier trimestre. Si cela vous inquiète ou si cela se produit plus tard dans votre grossesse, vous devez certainement en parler à votre médecin.

Crampes

Les crampes peuvent être associées à l’imminence de vos règles plutôt qu’à un symptôme de grossesse précoce. Certaines femmes ressentent des crampes précoces dans l’utérus lorsqu’il commence à s’étirer et que des changements se produisent.

Tout ce qui est grave doit être immédiatement signalé à votre médecin. Il en va de même si les crampes s’accompagnent de saignements.

Acné

Une augmentation de l’acné et d’autres modifications de la peau peuvent également être un symptôme de grossesse. Mais faites attention aux médicaments que vous utilisez pour le traiter. Certains médicaments comme l’Accutane et ceux qui sont riches en vitamine A peuvent provoquer des malformations congénitales. Il est préférable de consulter votre médecin pour savoir comment lutter contre la mauvaise peau pendant votre grossesse.

Maux de tête

Les maux de tête sont assez fréquents pendant la grossesse en raison des changements hormonaux. Il peut s’agir d’un symptôme de grossesse, mais ce n’est pas nécessairement un signe. De nombreux facteurs peuvent être à l’origine des maux de tête, notamment le stress.

Ce symptôme peut survenir à tout moment de la grossesse, mais il est plus fréquent au cours du premier trimestre. Si la douleur est trop forte, demandez à votre médecin quels médicaments (y compris les analgésiques en vente libre) sont sans danger pour votre bébé.

Écoulement vaginal

L’écoulement vaginal, sans démangeaison ni brûlure, peut être un signe de grossesse et peut se produire au tout début. Le col de l’utérus forme un bouchon de mucus qui bloque l’ouverture du col et aide à protéger votre bébé contre les infections. Pendant cette transition, vous pourriez remarquer une légère augmentation des sécrétions vaginales.

Les pertes vaginales ne doivent pas sentir, brûler ou démanger. Ce sont des signes d’infection qui nécessiteraient un traitement médical approprié.

Les envies de fumer

On entend souvent parler d’étranges envies de grossesse. En réalité, vous pouvez avoir des envies ou des aversions pour certains aliments, en particulier ceux qui ont une odeur plus forte ou qui sont malsains, dès le début et tout au long de votre grossesse.

Ballonnements et grossissement du ventre

Le début de la grossesse n’est pas le moment où les femmes enceintes commencent à se manifester, mais certaines femmes signalent un ventre gonflé comme un symptôme de grossesse. Ce phénomène est généralement causé par des ballonnements, par opposition au bébé.

La prise de poids au cours du premier trimestre n’est généralement pas très importante – en général, elle n’est que d’un ou deux kilos. En fait, il se peut même que vous perdiez du poids en raison d’une combinaison de malaises, d’aversions alimentaires et d’une meilleure alimentation, à mesure que vous changez de mode de vie.

Sautes d’humeur

Une fois de plus, les hormones sont responsables de la variation des sentiments et des humeurs. Ne soyez pas surpris ou contrarié si vous foncez soudainement en larmes ou si vous ressentez des émotions intenses.

Constipation

La progestérone dans l’organisme a un impact sur de multiples processus, dont la digestion des aliments. Des niveaux élevés de cette hormone entraînent une digestion plus lente et, par conséquent, la constipation.

Si vous ressentez ce symptôme après la confirmation de votre grossesse, l’exercice et l’augmentation des fibres peuvent vous aider. De plus, une fois que vous commencez à prendre des vitamines prénatales, le fer qu’elles contiennent peut exacerber la constipation. Vous devrez peut-être en essayer quelques-unes afin d’en trouver une qui vous convienne.

Grossesse et SPM

De nombreuses femmes confondent les symptômes de la grossesse avec le syndrome prémenstruel (SPM). Il est encore plus probable que les changements soient si minimes que vous les manquez complètement. Vous vous sentez un peu ballonnée ? Il est facile de faire passer cela pour normal, car de nombreuses femmes le ressentent à peu près au moment de leurs règles. Il en va de même pour les maux de dos et les crampes.

La seule façon de confirmer votre grossesse est de faire un test de grossesse ou de prendre rendez-vous avec votre médecin. Cela vous permettra également d’apaiser vos inquiétudes.

Si vous êtes enceinte, n’oubliez pas que la plupart de ces symptômes sont normaux. Ils ne posent généralement problème que lorsqu’ils sont si graves qu’ils interfèrent avec votre vie quotidienne ou votre santé ou si vous avez des symptômes de grossesse qui disparaissent complètement, apparemment du jour au lendemain.

Quand faire un test de grossesse

Si vous pensez que vous êtes enceinte, faites un test de grossesse. Ces tests urinaires mesurent le niveau de gonadotrophine chorionique humaine, ou hCG, une hormone sécrétée lorsque vous êtes enceinte. La quantité d’hormone que chaque test peut détecter varie considérablement. Chaque femme sécrète également un peu plus ou un peu moins de cette hormone, de sorte que les tests ne sont pas tout à fait précis.

Les meilleurs tests disponibles sur le marché mesurent 25 à 50 mIU/mL (milli-unités internationales par millilitre) de hCG. C’est généralement la quantité trouvée dans l’urine entre la quatrième et la cinquième semaine de gestation. Les taux de hCG dans l’urine seront différents de ceux du sang.

L’urine du premier matin contiendra toujours la concentration la plus élevée de hCG. Cependant, la plupart des tests ne nécessitent pas l’utilisation des urines du premier matin. Vous pouvez améliorer vos chances d’avoir suffisamment d’hCG dans vos urines en attendant quatre heures après votre dernière miction pour faire le test. Cela permet à l’hCG de s’accumuler.

Un résultat négatif qui se révèle par la suite erroné est généralement dû au fait que le test a été effectué trop tôt. Un faux positif, en revanche, peut indiquer une fausse couche très précoce. Parlez à votre praticien si vous avez des questions sur vos tests de grossesse. Vous pouvez également appeler le numéro gratuit fourni par le fabricant du test.

Les tests sanguins sont les plus précis et peuvent être effectués sept à dix jours après l’ovulation. Ils peuvent également être utilisés pour aider à prévoir l’état de santé d’une grossesse à différents moments. Vous devrez consulter votre médecin pour en obtenir un.

Quand appeler le médecin ou la sage-femme

Si vous avez des questions, il est important que vous appeliez votre médecin ou votre sage-femme. Même si vous n’avez pas de rendez-vous, ils peuvent répondre à vos préoccupations et s’assurer que tout va bien. Ils comprennent que vous avez beaucoup de questions et sont prêts à vous donner les réponses, mais vous devez les appeler. De nombreux praticiens ont une personne disponible qui se contente de répondre aux questions des patients tout au long de la journée.

Il n’est pas rare que les réponses suscitent d’autres questions. Il convient de poser des questions de clarification – n’ayez pas l’impression de prendre trop de temps à votre médecin. Ils sont là pour vous aider.