Utérus rétroversé : L’impact sur la grossesse et les relations intimes

femme enceinte

Avez-vous déjà entendu parler de l’utérus rétroversé ? Eh bien, si l’organe est généralement penché vers l’avant pour la majorité des femmes, certaines possèdent un utérus tourné vers le sens opposé, c’est-à-dire vers l’arrière. C’est ce que l’on appelle utérus rétroversé. Beaucoup de questions tournent autout du sujet et causent des inquiétudes chez la femme. Est-ce possible de tomber enceinte avec un organe inversé ? Les risques de basculements peuvent-ils avoir lieu pendant la grossesse ? Quelles sont les conséquences sur la naissance de l’enfant ? Qu’en est-il des rapports sexuels ? Tout de suite les réponses à ces questions dans l’article suivant.

Que signifie un utérus rétroversé ?

Pour la grande majorité des femmes, la position de l’utérus dans le corps est tournée vers l’avant, plus précisément entre la vessie et le rectum. Des paires de ligaments assurent la liaison de l’organe avec la paroi abdominale. Cette position de l’utérus est dite antéversé.

En revanche, il est possible chez certaines femmes que l’utérus soit tourné vers le côté opposé, c’est-à-dire vers l’arrière du corps, entre l’axe du vagin vers le rectum. Dans ces cas précis, l’utérus est rétroversé.

C’est une variante anatomique qui touche près de 25% des femmes, un pourcentage assez conséquent. La présence de cette anomalie peut être confirmée avec un examen clinique et gynécologique chez un gynécologue obstétricien.

Puis-je tomber enceinte avec un utérus rétroversé ?

Un utérus rétroversé ne présente aucun impact sur la fertilité ni la grossesse de la femme. Cela n’empêche pas de tomber enceinte et de pouvoir mener une grossesse à terme.

Avec le volume, un utérus penché vers l’arrière retrouve généralement une position antéversée à partir du troisième mois de grossesse pour que le fœtus se développe correctement sans encombre.

Cependant, la rétroversion de l’utérus selon les cas pourrait imposer quelques difficultés pour la contraception, surtout si l’endométriose en est la cause. Dans ces cas, une partie des tissus enveloppant l’utérus peuvent se développer en dehors :

  • Dans les ovaires ;
  • Au niveau des intestins ;
  • Dans le rectum ou la vessie ;
  • Sur la muqueuse de la zone pelvienne.

Les difficultés en terme de contraception pourraient aussi bien avoir lieu en cas de maladies comme la kyste ovarienne, le fibrome ou autres.

mal au ventre

Existe-t-il des risques de basculement de l’utérus pendant la grossesse ?

Il n’y a aucun risque de basculement de l’utérus au cours de la grossesse. Comme vous aurez pu constater plutôt, c’est plutôt le contraire qui a tendance à être observé, un utérus rétroversé qui retourne à sa position normale.

Les causes de la rétroversion utérine peuvent être primitive ou secondaire.

Une rétroversion utérine primitive

Un organe utérin rétroversé peut être observé dès la naissance. Pour ces cas, les scientifiques ont encore du mal à identifier les véritables sources de spécificité anatomique.

Une rétroversion utérine secondaire

La rétroversion secondaire est surtout la conséquence de certaines anomalies et maladies qui affectent l’organe : Les fibromes, l’endométriose, les kystes.

Il se peut qu’après l’accouchement, il y a perte de tonicité des ligaments qui servent à maintenir l’utérus en place, pouvant le faire basculer vers l’arrière.

Quel est l’impact d’un utérus rétroversé sur la naissance

La rétroversion n’impacte pas la naissance. La variante anatomique est généralement corrigée naturellement pendant la grossesse.

Si la rétroversion perdure à la fin des trois premiers mois de grossesse, une petite manœuvre par voie vaginale est réalisée par un gynécologue pour le repositionnement de l’organe. Il faut préciser que l’antéversion en cours de grossesse peut laisser apparaitre des complications pour certaines :

  • La rétention aigue d’urine, causée par la pression du col de l’utérus sur la vessie et l’urètre, ne laissant pas l’urine passer ;
  • L’incarcération de l’utérus, pouvant gêner le développement de l’enfant, avec des risques de dilatations nerveuses.

Ces cas ne surviennent que rarement, surtout pour les personnes qui s’abstiennent de faire des examens médicaux nécessaires en cours de grossesse

L’utérus rétroversé pose-t-il problème lors des relations intimes ?

Les douleurs pendant les rapports sexuels sont l’un des symptômes les plus connus de la rétroversion utérine. Ces sensations douloureuses sont causées par le contact du pénis avec le fond de la cavité vaginale ou avec le col utérin, au cours de la pénétration.

Outre les douleurs pendant les relations intimes, les utérus rétroversés peuvent également causer des douleurs pendant les règles – voir aussi le calcul ovulation . Les douleurs en cours de menstruations sont souvent associées à un poids au niveau du bas-ventre.

couple

Par ailleurs, les symptômes ne sont pas toujours apparents pour toutes les femmes ayant un utérus en rétroversion. Nombreuses femmes peuvent avoir un utérus rétroversé sans le savoir et bien le porter au quotidien, sans impact sur ses relations sexuelles ou autres.